Menu
Uncategorized

The Yule Log de Catherine

Une alternative au Christmas pudding, surtout pour ceux qui aiment le chocolat, the Yule Log ou la Bûche de Noël a ses racines dans les rituels païennes, adoptés par la religion chrétienne pour les célébrations de Noël.

L’origine du mot Yule.

C’est un mot du vieux anglais, geōl lui-même du vieux allemand et des pays nordiques qui veut dire le jour de Noël.  Aujourd’hui on parle de Yule Log et on trouve Yuletide dans les cartes de noël et chansons nostalgiques.

L’histoire de the Yule Log

A l’origine la bûche était un énorme tronc d’arbre que chaque famille allait chercher pour faire brûler dans la maison pendant 12 jours. La sélection et la transportation de la bûche était une cérémonie en lui-même, accompagnée par des chants joyeux et de la bière ou de l’hydromel.

Une illustration des personnes en train de ramener la bûche de Noel, de Chambers Book of Days (1832)

La bûche de Noël est l’un des divers « emblèmes de la lumière divine » qui figurent dans les coutumes des fêtes d’hiver pour la solstice comme les bougies de Noël et les Feux de Joie de la douzième nuit qui correspond au 6 janvier, l’épiphanie.

Symbolisme et superstitions

Si la bûche s’éteignait pendant les 12 nuits, c’était de mauvais augure.

Il fallait conserver un morceau de la bûche pour allumer celle de l’année suivante.

L’allumage de la bûche, parfois posée sur un lit de mousse, bénie en étant arrosée d’huile, de vin cuit, d’eau salée, de miel, d’huile d’olive, ou autres choses en offrande était faite par l’aîné et le benjamin de la famille, symbolisant ainsi la transmission. L’allumage du feu était l’occasion d’un recueillement à la mémoire des anciens.

On pourrait également lire l’avenir dans les étincelles mais en vrai l’acte de brûler la bûche servait à purifier l’air dans les foyers.

On posait un morceau de la bûche éteinte sous le lit pour protéger contre les accidents domestiques, la foudre et ironiquement les incendies!

Le gâteau

La bûche de Noël, traditionnellement faite avec une génoise et une crème au beurre , a été inventée en France dans le 19ème siècle et rapidement adoptée en Grande Bretagne sous le nom de Yule Log.

C’est une tradition dans la famille royale en Grand Bretagne pour le goûter de Noël.

Ici, c’est la recette de Catherine, un chef privé et cake designer belge qui habite à Tarascon en Provence.

 

Pinky up et bon appétit!

Imprimer

The Yule Log de Catherine

Type de plat Dessert
Cuisine Anglaise
Temps de préparation 2 heures
Temps de cuisson 12 minutes
Portions 8

Ingrédients

Pour le biscuit:

  • 125 gr de blancs d’œuf
  • 25 gr de sucre cristallisé
  • 30 gr de cacao
  • 60 gr de farine type T55
  • 105 gr de sucre cristallisé (oui oui encore une fois)
  • 125 gr de jaune d’œuf
  • 60 gr de beurre fondu
  • 150 gr de galettes bretonnes émiettées (optionnel)
  • 200 gr d'un simple sirop (càd 100 gr d’eau mis à chauffer avec 100gr de sucre) Vous pouvez y ajouter une cuillère à café de Kirsch, Rhum, Cognac

Pour la crème chocolat praliné:

  • 220 gr de chocolat noir coupé en petits morceaux
  • 500 gr de beurre
  • 66 gr de jaune d’œuf
  • 66 gr de sucre cristallisé
  • 170 gr de lait
  • 80 gr de pralin (optionnel)

Instructions

Le biscuit

  • Préchauffez le four à 160°C
  • Mettre les blancs dans le bol du mixer et fouetter jusqu’à obtention d’une mousse.
  • Ajouter doucement les 25 gr de sucre tout en continuant à battre les blancs pour arriver à une meringue bien serrée.
  • Pendant que les blancs montent en meringue, mélanger les jaunes d’œufs avec le reste du sucre dans un grand bol.
  • Avec un fouet à main, battre le mélange pour qu’il épaississe un peu et devienne plus clair.
  • Ajouter la meringue au mélange jaune d’œuf/sucre et combiner les 2 doucement afin de ne pas “casser” les blancs
  • Ajouter le cacao et la farine et mélanger. (Personnellement, je tamise les deux ensemble avant de les ajouter à la préparation, cela évite les grumeaux et petites billes de cacao qui ne se dissout pas dans la pâte à la cuisson)
  • Si vous utilisez les galettes bretonnes (Gavottes) ajoutez les maintenant à la pâte.
  • Etalez votre pâte dans une plaque de cuisson recouverte d’une feuille de papier cuisson légèrement huilée (cela évitera que le gâteau colle au papier quand vous roulez la bûche). La couche de pâte doit être fine, maximum1 cm.
  • Mettre au four à 160 C pour 12 minutes.
  • Une fois le gâteau cuit, laissez le refroidir un peu avant de l’imbiber généreusement d'un simple sirop .

La crème chocolat/pralin:

  • Faites fondre le chocolat soit au micro-onde 30 secondes à la fois. Si vous utilisez du pralin pour votre bûche, mélangez le pralin au chocolat avant de commencer à le faire fondre.
  • Faiites bouillir le lait
  • Battez le sucre et les jaunes d’œuf afin d’obtenir un mélange bien mousseux et pâle.
  • Versez le lait bouillant sur le mélange œuf/sucre en battant sans arrêt.
  • Versez ce mélange dans la casserole et faites chauffer jusqu’à ce que le mélange atteigne 86 degrés C. Vous devriez avoir une crème très liquide mais qui nappe le dos d’une cuillère.
  • Laissez refroidir un peu ce mélange (moi j’attends qu’il soit à 40 C), versez-le dans le bol de votre mixer avec le beurre et mixez jusqu’à obtention d’une crème bien homogène.
    Faites très attention et démarrez votre mixer a une vitesse très basse afin d’éviter de devoir nettoyer toute votre cuisine après. Si votre mixer n’a pas de couvercle ou protection contre les éclaboussures, je recommande de mettre un torchon par-dessus le bol au début du mélange.
    Il arrive que la crème donne l’impression de se “séparer” et ressemble à du lait caillé. Pas de panique, continuez à mélanger en augmentant la vitesse, les choses rentreront très vite dans l’ordre
  • Une fois que la crème est bien épaisse et homogène, ajoutez le chocolat/pralin fondu. Celui-ci doit être coulant mais pas chaud sinon il fera fondre le beurre dans votre crème.

Construction de la bûche:

  • Prenez votre biscuit que vous aurez au préalable imbibé de sirop avec un pinceau. Etalez une fine couche de crème au chocolat sur le biscuit. N’en mettez pas trop, cela vous empêcherait de rouler correctement votre biscuit.
  • Prenez ensuite le côté long de votre papier de cuisson et commencez rouler le biscuit sur lui-même en prenant soin bien sûr d’enlever le papier au fur et à mesure que vous roulez votre biscuit.
  • La “couture” doit être placée sur le dessous de votre biscuit roulé. Coupez un petit morceau à chaque extrémité du biscuit (environ 2 ou 3 cm) et réservez-les.
  • Avec une spatule, couvrez le biscuit d’une couche de crème au chocolat. Cela ne doit pas être trop régulier afin de ressembler un maximum à une vraie bûche.
  • Collez les deux petits morceaux de gâteau sur le dessus de la bûche et couvrir les côtés de crème au chocolat.
  • Mettez votre bûche au réfrigérateur pendant une demi-heure avant de la décorer avec des copeaux de chocolat, des champignons en meringue…etc. Laissez votre imagination faire le travail et bon appétit!
  • PS: Cette bûche peut être faite à l’avance et congelée. Il vous suffira de la sortir du congélateur 1 jour avant de la manger, de la mettre dans le frigo et de la sortir du frigo 2 heures avant de la manger. Il vous suffira de saupoudrer un peu de sucre semoule sur la bûche pour lui donner un petit air enneigé

Un commentaire

  • Aline
    décembre 21, 2022 à 3:21

    5 stars
    La bûche, la vraie… celle que l on attend, celle qui nous surprend par son look poétique et son goût incroyable.
    Merci Catherine pour ce partage.

    Répondre

Laisser un commentaire

Évaluation